Accueil - Atelier Voix - Prochains rendez-vous - Photos des spectacles - Discographie - Audios - Videos - Biographie - Presse - Contact

YVETTE, YVETTE, YVETTE !

L'INTÉGRALE

NATHALIE JOLY CHANTE YVETTE GUILBERT

Bande annonce

 

 

Coffret 3 CD

55 titres et livret
Sortie 1er septembre 2017

Marche la route - Frémeaux & Associés

Commander le coffret


 

Cette intégrale regroupe les trois albums : « Je ne sais quoi » (2008), « En v’là une drôle d’affaire » (2012), et « Chansons sans gêne » (2016) et met en exergue le formidable travail de Nathalie Joly d’interprétation et de mise en musique des œuvres d’Yvette Guilbert. Egérie du Paris de la Belle époque, ses textes demeurent d’une surprenante modernité tant ils mêlent audace, humour et puissance poétique. La chanteuse et comédienne Nathalie Joly a su réinscrire au patrimoine l’œuvre de la « Diseuse fin de siècle » et redonner corps et esprit à toute sa symbolique contemporaine. Une saisissante manière d’aborder le répertoire de celle qui, au cours d’une seule vie, fut la plus moderne des chanteuses d’antan, pionnière du parlé-chanté, féministe de première heure, correspondante de Freud et star de cinéma. Augustin Bondoux et Patrick Frémeaux

This "complete works" edition contains the three albums that Nathalie Joly released with her gifted performances of her own musical settings for the works of Yvette Guibert: "Je ne sais quoi (2009), "En v’là une drôle d’affaire" (2012) and "Chansons sans gêne" (2016). Guibert was the muse of Belle Epoque Paris, and her texts have remained surprisingly modern thanks to their audacity and humour combined with the power of poetry. Guibert was known as the "Diseuse fin-de-siècle" [or "decadent story-teller"] because of her habit of slipping speech into songs; singer/actress Nathalie Joly has astonishingly reinstated Guibert in France's national heritage, and given new substance and wit to the diseuse as a contemporary symbol. This set is a striking approach to the repertoire of a woman who, in a single lifetime, pioneered oratory, was a feminist before her time, corresponded with Freud, and also made films for such directors as Murnau, Autant-Lara or Guitry. Augustin Bondoux & Patrick Fremeaux

Acheter vos billets sans frais
Cliquez
ici
Participer

Pionnière du féminisme, Yvette Guilbert a inventé l’art du parlé chanté, ancêtre du rap. Reine du café-concert à la Belle Époque, l’amie de Freud immortalisée par Toulouse-Lautrec est une grande figure de notre patrimoine. Nathalie Joly explore depuis 10 ans son œuvre intemporelle, engagée, drôle, et lui redonne toute sa symbolique contemporaine. Pour dire l’histoire de cette femme, il aura fallu trois spectacles. L’histoire d’une émancipation. De l’émancipation d’Yvette à celle de ses héritières.

Mise en scène
Jacques Verzier (épisodes 1 et 2)
Simon Abkarian (épisode 3)

Texte, conception, chant Nathalie Joly
Piano Jean Pierre Gesbert
Violon Emelyne Chirol
Lumière Arnaud Sauer
Costumes Claire Risterucci, Louise Watts
Collaboration artistique Pierre Ziadé (épisode 3)
Vidéo Arnaud Sauer, Simon Abkarian

épisode 1 – JE NE SAIS QUOI
Cabaret Parisien - 1890 – Freud succombe au charme d'Yvette Guilbert et à la truculence de ses chansons dès ses débuts au Cabaret. Tous deux cherchent dans les “terres inconnues” de la sexualité ce qui alimente la vie de l’esprit. Leur correspondance intense, au cœur du spectacle, témoigne d’un demi siècle d’amitié.
épisode 2 – EN VL’À UNE DRÔLE D’AFFAIRE
Seconde carrière – En plein succès parisien, Yvette Guilbert résilie ses contrats et créée une école à New York pour transmettre aux jeunes filles démunies son art du parlé chanté. Dès 1910, elle explore le nouveau répertoire de la tradition populaire, entre conte et fait divers. De nombreux points de convergence existent entre les récits épiques de ces chansons et les images du monde flottant du théâtre kabuki.
épisode 3 – CHANSONS SANS GÊNE
Dès 1926, Yvette Guilbert commence à 61 ans une carrière cinématographique éblouissante. Elle s’oppose, à contre-courant des stars hollywoodiennes, aux lois de la mode et de l'image. Par l’écrit, les conférences et un nouveau répertoire entre blues et surréalisme, elle poursuit inlassablement son combat en faveur des femmes et de leur émancipation. Nathalie Joly s’affranchit des repères temporels. Son Yvette approche Janis Joplin, Nina Hagen, Catherine Ringer… Les héritières d’Yvette Guilbert ne seront plus condamnées à écrire leur histoire à travers des textes d’hommes.

 

Dans le prolongement des recherches et réalisations sur Yvette Guilbert que Nathalie Joly porte à la scène depuis dix ans, Ariane Mnouchkine - qui a suivi ce travail avec beaucoup d’attention - propose à Nathalie Joly de présenter la trilogie intégrale au Théâtre du Soleil pendant un mois.

Les trois épisodes sur les trois carrières successives d’Yvette Guilbert, mettent en lumière la détermination, l'audace, le courage et la persévérance de cette artiste hors norme à porter la parole des femmes de 1889 à 1944. Yvette Guilbert qui, pour échapper à la censure, excellait dans l’art des inflexions pour mieux multiplier les allusions à la sexualité, est la première artiste à rompre avec la vulgarité et l'assimilation du métier de chanteuse à celui de prostituée. Son art musical insolite, subversif et contestataire, le parlé chanté, deviendra plus tard le sprech-gesang de Kurt Weill, influencera l’école de Vienne, introduira le cabaret en Allemagne, rayonnera dans tout l’Europe d’avant-guerre.
Yvette Guilbert attache une importance majeure à la transmission et exhorte à «conjuguer le présent avec le passé». Actrice de théâtre et de cinéma, diseuse, auteure, compositrice, adaptatrice, romancière, pédagogue, metteur en scène, éditrice, chroniqueuse à la radio, Yvette a fait le tour du monde. Elle a la passion des aventurières. Elle incite à parcourir la Terre pour apprendre la vie. Un an après sa mort, à l’hôtel de réfugiés Nègre Coste d’Aix en Provence, en 1944, les femmes obtiennent le droit de voter…
Dans les temps d’intolérance que nous traversons, où les droits des femmes à peine acquis sont fortement remis en question, il est essentiel de faire entendre les mots d’Yvette Guilbert.
Après elle, les femmes ne seront plus condamnées à écrire leur histoire à travers des textes d’hommes, mais emploieront leurs propres mots
(LIBERATION).

Des fonds successifs transmis à Nathalie Joly ont nourris plusieurs créations:
Tout commence en 2006 sur une proposition de la Société Psychanalytique de Paris qui – pour le 150ème anniversaire de la naissance de Freud – demande à Nathalie Joly de rendre hommage au fondateur de la science psychanalytique à travers le répertoire de son amie Yvette Guilbert. Le London Freud Museum confie ensuite à Nathalie Joly l'intégralité de la correspondance inédite entre Freud et Yvette Guilbert. Elle en fait un premier spectacle Je ne sais quoi et traduit ces lettres qu’elle publie chez Seven doc dans un Coffret CD livre remarqué. Alors qu’elle écrit sur la seconde carrière de la chanteuse, une vieille dame lui lègue un ensemble très important de documents inédits, tous écrits de la main d’Yvette Guilbert. Ce fonds nourrit la création du 2ème épisode En v'là une drôle d'affaire sur la transmission du parlé chanté. Un CD Label France Musique est publié dont le répertoire condense une grande partie de l’histoire de la chanson avec des récits mythiques anciens. Pour mettre en scène la troisième période de la vie d’Yvette Guilbert, marquée par la carrière cinématographique éblouissante qu’elle débute dans la maturité de sa vie à 61 ans, Nathalie Joly fait appel à l’acteur Simon Abkarian, homme de théâtre, de cinéma et de music hall, pour créer Chansons sans gêne à Marseille où Yvette Guilbert s’était réfugiée avec son mari juif Viennois, dans les dernières années de sa vie. Le 3ème CD est publié en 2016 c/o Frémeaux & Associés.

 


Extraits de presse
LE MONDE - Un spectacle passionnant, drôle, sobre … Nathalie Joly encercle le mystère Guilbert avec une sobriété libératrice, Véronique Mortaigne
LE MONDE - Le pianiste est autant le musicien, le confident que le spectateur de Joly/Guilbert. La chanteuse, par son expressivité vocale, ses variations de timbre dans une même chanson, ses rages et ses caresses, donne pleine vie aux paroles. Dans l’intimité de la petite salle, les mots et mélodies s’imposent. En arrière de la scène, quelques projections, ombres de personnages d’un univers totalement du présent. Sylvain Siclier
LE MONDE - Une heure et quart de plaisir…Nathalie Joly encercle le mystère Guilbert avec une sobriété libératrice, dresse un portrait de cette femme caméléon, capable de changersans cesse de registre, et accompagne ainsi la réflexion freudienne sur l'essence de l'art. Véronique Mortaigne
LIBERATION - Un miraculeux équilibre entre l’humour et l’émotion. François-Xavier Gomez
LIBERATION – Un tour de chant autant qu’une pièce de théâtre…ombres chinoises, kabuki, langage secret de l’éventail Coréen. Refrains coquins, goualantes du trottoir, complaintes moyenâgeuses, leur noirceur n'a jamais été égalée. Les dédoublements de personnalité de Guilbert, qui fascinèrent Freud, prennent un relief saisissant. La Morphinée garde un pouvoir de fascination intact et brille comme un diamant noir François Xavier Gomez
LIBERATION Eloge d’une pionnière, évocation d'un monstre sacré de la Belle Epoque, féministe de la première heure et précurseure de la chanson française moderne…Les thèmes de la déchéance sociale des femmes y croisent la réflexion sur la brièveté de la vie, parfois dans une veine présurréaliste. ….La mise en scène de Simon Abkarian concentre l’attention sur la parole, la force des mots qui nous parviennent après un sommeil d’un siècle avec une force intacte. Et auxquels le piano de Jean-Pierre Gesbert apporte de superbes teintes bluesy. François-Xavier Gomez
ACTUALITÉ JUIVE Nathalie Joly, spécialiste de toutes les formes parlées-chantées, au service des grandes causes humanistes, déploie tout son charme, son humour et son talent…Michèle Lévy-Taieb
LE JDD - Le spectacle est une petite merveille [...], où l’humour, l’élégance et l’authenticité ravivent l’ambiance magique du café-concert à la grande époque du Divan Japonais et du Moulin rouge.
LE POINT - Le Paris que le psychanaliste aimait, ses dits et ses non-dits, servis sur un plateau. Le spectacle fonctionne comme un songe, un saut dans l'inconscient et le Paris d'antan.
VERSION FEMINA / JDD - Le numéro de cabaret de Nathalie Joly est à la fois intello et populaire. Un régal ! Coup de cœur d’Eric Emmanuel Schmitt
FRANCE CULTURE - Un savoureux et très beau spectacle de Nathalie Joly sur l’admiration musicale que Freud vouait à Yvette Guilbert. David Jisse
EUROPE 1 - Une voix de velours, Nathalie Joly excelle dans le parlé chanté, sorte de rap avant l’heure…Un spectacle intimiste et chaleureux qui pétille d’humour et d’intelligence, à ne pas manquer ! Diane Shenouda
POLITIS – Nathalie Joly a composé un moment étonnant… La mise en scène de Jacques Verzier et la prestation allègre du pianiste Jean Pierre Gesbert amplifient l’épaisseur théâtrale de ce voyage dans le temps, où l’interprète déploie une puissante voix de velours et un talent intense de comédienne. Gilles Costaz
THE HERALD - The luminous présence of Nathalie Joly for her exploration of the talent of Cabaret singer Yvette Guilbert. Joly revives many lost songs of this protofeminist whose journey from the Moulin Rouge to Manhattan.
TELERAMA - Le destin de la reine du caf' conc', pionnière du féminisme. Par un jeu très subtil, Nathalie Joly révèle ce qu'Yvette Guilbert apporte à l'interprétation et à l'écriture de textes qui croquent des personnages pittoresques. S.B.Gresh
ALLEGRO Théâtre – Douée d’une voix tour à tour enveloppante, grinçante ou de gorge, Nathalie Joly est la passeuse idéale de ces œuvres si dissemblables. Joshka Schidlow
France MUSIQUE - Un spectacle génial, imaginez un petit café théâtre à Paris, où le temps s’est arêté. Allez- -y, courrez- -y ! Denisa Kerschova
LE FIGARO - Pour qui aime la belle chanson, pour qui aime connaître de grands "personnages" - et Yvette Guilbert est un tempérament extraordinaire - ce spectacle est un moment de bonheur…. Nathalie Joly, avec son charme, sa grâce, sa musicalité et sa sensibilité subtile de comédienne, nous entraîne à sa suite.
JDD – Nathalie Joly ressuscite Yvette Guilbert. Ce nouvel opus est tout aussi farceur que le précédent, peut aussi basculer dans une noirceur confondante …Autant de sommets à savourer sans modération.

INFORMATIONS PRATIQUES

Location (individuels) 06 52 04 68 90 marchelaroute@gmail.com
Collectivités : Théâtre du Soleil 01 43 74 88 50 (de 11h à 18h du mardi au vendredi
Fnac / ThEAtreOnline / TICKETNET.
Prix des places 18€ (Plein tarif) / 13€ (Collectivités, demandeurs d’emploi) / 10€ (Scolaires, étudiants, moins de 26 ans) / Tarif Intégrale 30€ (Plein tarif) /25€ (Collectivités, demandeurs d’emploi) / 20€ (Scolaires, étudiants, moins de 26 ans)
Pour venir au Théâtre du Soleil : Métro Château ce Vincennes puis autobus 112 ou Navette arrêt « Cartoucherie » / En velib’: Station « Pyramide, entrée Parc floral » ou « Tremblay Insep » / En voiture : esplanade Château de Vincennes puis direction « Cartoucherie ». Parking arboré et gratuit. Comme toujours le théâtre ouvrira ses portes une heure avant le début des représentations, vous pourrez vous restaurer sur place.
BILLETTERIE EN LIGNE ICI:

Propulsé par HelloAsso

 

 


Accueil - Atelier Voix - Prochains rendez-vous - Photos des spectacles - Discographie - Audios - Videos - Biographie - Presse - Contact