Accueil - Atelier Voix - Prochains rendez-vous - Photos des spectacles - Discographie - Audios - Videos - Biographie - Presse - Contact



CAFÉ POLISSON

Créé au Musée d'Orsay
pour l'ouverture de l'exposition
" Splendeurs et misères,
images de la prostitution 1850-1910 "

Teaser


Bande annonce


Sortie CD Café polisson


Presse

Café Polisson, qui ouvre le cycle Splendeurs et misères, réunit des chansons de la Belle Epoque, cruelles ou drôles. Dans les cabarets caf’conc de la capitale du plaisir, le style "beuglant" assimile la chanteuse à la prostituée ou à la cocotte. Grâce à Yvette Guilbert, qui rompt avec la vulgarité et chante l’omniprésence de la sexualité dans la vie, la femme chantante deviendra l’artisan de son émancipation. Nathalie Joly rend hommage à ces courtisanes, demi-mondaines, buveuses d’absinthe, gueuses et fleurs de trottoir.

Conception et texte Nathalie Joly
Mise en scène
Jacques Verzier
Scénographie et décor Jean Jacques Gernolle
Peinture Maité Goblet
Costumes Claire Risterucci
création Lumière Carla Tomé
création Son Vincent Crenn

Avec
Nathalie Joly (chant /vocals)
Piano Jean Pierre Gesbert (piano)
Louise Jallu ou Carméla Delgado (Bandonéon)
Bénédicte Charpiat ou Angélique Rivoux (danse)
et en alternance Gilles Vajou, Jacques Verzier, Pierre Méchanik ...

 

LIBERATION 27-03-2019 PORTRAIT - DER DE COUV

Répétitions au Musée d'Orsay

Décor et interview

Interview et extraits à Suresnes

plus de photos

Véronique Mortaigne, journaliste du Monde, conférence
video

Scène Nationalde de Châteauvallon
le dossier

This Café Polisson, which opens the Splendour and Misery cycle, brings together the cruel and amusing songs of the Belle Epoque. In the cafè chantant cabarets of the capital of pleasure, the "beuglant" (local small café-concert) style likened singers to prostitutes and courtesans. Thanks to Yvette Guilbert, who broke away from the vulgarity and sung about the omnipresence of sexuality in life, female singers became the architects of their own emancipation. Nathalie Joly pays tributes to the courtesans, kept women, absinthe drinkers, harlots and ladies of the night. Duration 1 hour 15. The performance on Saturday 3 October will be followed by an encounter with Nathalie Joly, led by Véronique Mortaigne, journalist for Le Monde and a music specialist.

Este Café Polisson, que abre el ciclo Esplendores y miserias, reúne canciones de la Belle Époque, crueles o divertidas. En los cabarets caf’conc de la capital del placer, el estilo "berreante" asimila la cantante a la prostituta o la cocotte. Gracias a Yvette Guilbert, que rompe con la vulgaridad y canta la omnipresencia de la sexualidad en la vida, la mujer cantante pasará a ser dueña de su emancipación. Nathalie Joly rinde homenaje a estas cortesanas, demi-mondaines, consumidoras de ajenjo, pordioseras y flores de la calle.



Dieses "Café Polisson", das den Zyklus Pracht und Elend eröffnet, vereint die ironischen, schwarzhumorigen oder fröhlich-lustigen Lieder der Belle Epoque. In den Kabaretts und Music-Halls der Hauptstadt der Laster und Vergnügungen charakterisiert der "grölende“ Gesangsstil die Sängerin als Prostituierte oder "Cocotte". Dank Yvette Guilbert, die mit der Vulgarität bricht und die Allgegenwärtigkeit der Sexualität im Leben besingt, bereitet die Sängerin selbst ihre künstlerische Emanzipation vor. Nathalie Joly erweist diesen Kurtisanen, Halbmondänen, Absinth-Trinkerinnen, Dirnen und Straßenmädchen eine Hommage.


Questo Café Polisson, che apre il ciclo Splendore e miseria riunisce diverse canzoni della Belle Époque, alcune crudeli altre buffe. Nei cabaret café-concert della capitale del piacere, lo stile “urlante” assimila la cantante alla prostituta o alla donna di facili costumi. Grazie a Yvette Guilbert, che rompe con la volgarità e canta l’onnipresenza del sesso nella vita, la figura della cantante diventerà l’artefice della sua emancipazione. Nathalie Joly rende omaggio a queste cortigiane, mantenute, bevitrici di assenzio, sgualdrine e ragazze di strada.


Peinture Maité Goblet©Marche la route

La presse en parle

LIBERATION Portrait Nathalie Joly) 27 mars 2019
Spectacle drôle et militant, hommage aux chanteuses de la Belle Epoque, où cabaret et prostitution étaient liés. …..Le rire et le langage grivois n’atténuent en rien la portée militante et féministe de la pièce.

LCI Café Polisson La voix des femmes
JDD Avec beaucoup de talent, de finesse, mais aussi de plaisir, Nathalie Joly s’est emparé de ce répertoire oublié pour créer un spectacle remarquable... drôle, à la fois léger et semé de mots d’esprit.
Et s'il dépeint l'oppression il raconte aussi l'émancipation et ces femmes qui marchèrent et chantèrent pour leur liberté! Alexis Campion
LE MONDE Au pire (comme au meilleur) du plaisir et de la grivoiserie, la chanteuse ne perd pas un gramme de son chic parisien. La mise en scène de Jacques Verzier a son lot de trouvailles, Nathalie Joly joue aussi sur les anachronismes, convertissant Ouvre, chanson fétiche de Suzy Solidor en 1934, en une bossa-nova sensuelle, loin des dangers de la
syphilis et des macs. Véronique Mortaigne
FRANCE MUSIQUE Extrêmement cru, souvent très direct, très mis en scène, vraiment un spectacle à voir, il est vraiment polisson, on peut donc vraiment s’y amuser !
WEBTHEATRE Chansons coquines et suggestions canailles au cœur d’un caf’conc’ Belle Epoque.
CONCERTO.NET Un des plus piquants divertissements que l’on puisse voir actuellement dans la capitale, un très étonnant décor de ce réjouissant spectacle. G. Macassar
DIAPASON Ne pas rater le « Café polisson », truculentes évocations d’une Belle Epoque totalement décomplexée... Claude Samuel
FRANCE 3 Coquin et croustillant à souhait, à déguster!
NICE MATIN Un cabaret mondain, sens dessus dessous. Exubérance, truculence, mais les textes font sens. Comme dans une toile de Renoir ou Toulouse Lautrec.
France CULTURE - PING PONG Cette chanteuse et comédienne se plait à changer de masque et de voix au gré de son désir et de sa fantaisie. Son cabaret sauvage et fier s’offre ainsi au regard « brillant comme des fêtes » comme disait Baudelaire et aux oreilles aventureuses.
TELERAMA On salue avant tout la jolie révérence à l'émancipation de ces femmes et à leur lutte pour la liberté.
CAUSETTE Un incroyable répertoire, Hommage vibrant aux demi-mondaines, courtisanes, hirondelles et autres fleurs de trottoir… Refrains truculents où la polissonnerie côtoie la mélancolie.
WEBTHEATRE Nathalie Joly chante avec une grande puissance de voix et du jeu. Elle prend sans détour, vigoureusement, le parti de la femme humiliée. Le bordel, la rue, les arrière-salles ne sont pas des lieux de plaisir pour tout le monde. Mais la beauté du chant charrie tout…. Gilles Costaz
MUSIKEN Nathalie Joly jongle avec la légèreté et le désespoir, sans se départir de cette élégance canaille... Le spectacle mérite une longue carrière.
CONCERT CLASSIQUE Nathalie Joly revisite, d’un timbre à saveur d’absinthe, les classiques du caf’conc’ dont l’énigmatique et célèbre Madame Arthur. Sans racolage.
ALLEGRO Un régal, à une époque où la crudité a si méchante réputation. Joshka Schidlow
NICE MATIN Un cabaret mondain, sens dessus dessous. Exubérance, truculence, mais les textes font sens.
FRANCE BLEUE Un spectacle truculent, jamais salace, et toujours jouissif !
LCI – VIS LEURS VIES « CAFÉ POLISSON : LA VOIX DES FEMMES »
IO GAZETTE Nathalie Joly met à l’honneur le style aussi technique que délicat du parlé-chanté dont s’emparaient les femmes pour narrer leur époque d’avant ou d’entre-deux-guerres, comme Yvette Guilbert. Dans ce balancement incessant de la voix parlée à la voix chantée, la femme agrippe un mince faisceau d’existence et d’attention dans ce monde nocturne au masculin. Le gosier devient alors une échappatoire salutaire par laquelle la courtisane s’amuse ou se venge plus qu’elle ne se plaint vraiment. Nathalie Joly expose sans détour, mais avec une grande justesse, les conditions et les diverses figures de la prostituée. Le politiquement correct n’est pas le style de la maison. La recherche menée pour la réalisation des décors et costumes offre une dimension exceptionnelle à cet univers. Lola Salem
LE VAUCLUSE Vous risquez de passer un excellent moment ! Une œuvre réalisée avec beaucoup d’intelligence, de finesse où l’humour est sans cesse présent.
PLAYS TO SEE a tribute to the courtesans, to the absinthe drinkers, to the showgirls, to the independent women. It’s not a mere coincidence that the show starts the week of International Women’s Day.
L’HUMANITE Dans son « Café polisson » Nathalie Joly fait savourer toute la saveur des mots les plus crus pour dire en chanson le quotidien des femmes légères et de celles qui ont le trottoir pour salon.
REGARTS Au fil d’une quinzaine de chansons coquines ou cruelles, souvent drôles parfois poignantes, se dessine un demi-monde composé de courtisanes, de cocotes, de pierreuses, de bitumeuses, de filles de joie…, toutes, gouvernées par la misère et soumises à l’argent des hommes, aux maladies vénériennes, à la déchéance, à la solitude et à l’amertume….. Un véritable morceau d’anthologie.
FROGGY’S DELIGHT Nathalie Joly incarne avec sensibilité ces femmes au destin fatal et maîtrise tous les registres, du fripon au drame pour cette réussie immersion thématique dans le patrimoine musical français
REGARD EN COULISSE Epatant café qui n'est pas que fripon ou polisson, mais qui invite à un beau voyage....quelle fougue et quelle modernité..
CULTURE – TOPS Un café à déguster sans modération On se lève tous pour un café polisson ! … avec sa part d'insouciance artificielle et de joyeuse folie. C'est ambitieux, maîtrisé, avec de vrais moments de grâce. Nathalie Joly interprète d'Yvette Guilbert aurait bien mérité cette Victoire de la Musique pour laquelle elle a été nominée 3 fois.... artiste poly-talentueuse, c'est la tête, les jambes, la voix du théâtre musical d'aujourd'hui.
DMPVD Une soirée à la fois drôle et émouvante où l’on touche du doigt le destin de ces femmes courageuses, qui affirmaient en chansons leur soif de liberté.

 

 

 

Café polisson au Musée d'Orsay

 

Théâtre de l'épée de bois - Cartoucherie - Paris 12ème

4 mars au 3 avril 2019

dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes

Spectacle créé
au Musée d'Orsay pour l'exposition
"Splendeurs et misères images de la prostitution"

CD chez Frémeaux & associés

October 2015 - Musée d'Orsay ©yves Prince

©sophie Boeglin, mudée d'Orsay

 

 

 

 


©Musée d'Orsay Sophie Boegly

 

 


 

 

Remerciements au Théâtre du Soleil, au Théâtre Jean Vilar à Suresnes, l'AFC, à Camille Germser, Christophe Dumouchel, en partenariat avec le Théâtre de l'Epée de Bois Cartoucherie. Spectacle habilité par le Rectorat de Paris. Production Musée d'Orsay et Marche la route.
CD Frémeaux & Associés/Marche la route/ Musée d'Orsay

 
   


Accueil - Atelier Voix - Prochains rendez-vous - Photos des spectacles - Discographie - Audios - Videos - Biographie - Presse - Contact