Accueil - Atelier Voix - Prochains rendez-vous - Photos des spectacles - Discographie - Audios - Videos - Biographie - Presse - Contact



« J’ATTENDS UN NAVIRE»

Cabaret de l’exil d’après Kurt Weill

Conçu, réalisé et chanté par Nathalie JOLY et Jacques VERZIER

Chant Nathalie JOLY
& Jacques VERZIER

Piano Jean Pierre GESBERT

Percussions Eve PAYEUR

Hôtesses de charme Magali MAGNE
Choristes / danseuses Patricia JEANNEAU

Lumière Joël ADAM

Costumes Jacques VERZIER

Presse
Photos
Ecouter


Le spectacle a été ébauché à l’invitation de Philippe Adrien, lors des premières rencontres de la Cartoucherie de Vincennes. Nous l’avons recréé dans le cadre du Festival Chorus des Hauts de Seine au Théâtre des sources de Fontenay-aux-roses (Festival Chorus des Hauts de Seine) puis à l’Espace Jules Vernes de Brétigny-sur-orge.
À diverses occasions, nous avons chanté dans de vrais cabarets Parisiens comme le Loup du Faubourg et le Piano Zinc ; Au Théâtre de Lorient et au Théâtre de l’Athénée dans une forme réduite à un piano et deux chanteurs.
Ces expériences dans des espaces très différents et des formations variables ont enrichi notre imaginaire pour élaborer notre cabaret dans sa forme actuelle
En octobre 1999 le Théâtre Firmin Gémier d’Antony et le Théâtre de la Tempête nous ont programmé pendant un mois.
En 2000-2001 nous l’avons présenté au Festival d’Estagel, au Goethe Institut à Paris,, à l’Espace 93 de Clichy-sous-bois, au Théâtre Gérard Philippe de Saint-André-les-Vergers, au Théâtre Jean Vilar à Suresnes, en 2001 à la Péniche Opéra à Paris, en 2002 au Trianon Transatlantique à Sotteville –les -Rouen

lAvec " J’attends un navire ", Nathalie Joly et Jacques Verzier rendent un hommage attendri à ce musicien à la fois savant et populaire, aussi à l’aise dans le XVème arrondissement de Darius Milhaud que dans le Brooklyn de Georg Gerschwin.
Comme dans un cabaret d’avant-guerre, le public a les pieds sur le décor. Des serveuses-choristes haranguent le client. Le spectacle chaloupe entre la nostalgie des amours perdues et les brèves rencontres dans les bars exotiques d’îles imaginaires. Cela donne à rêver dans plusieurs langues, le Français, l’Anglais, l’Allemanda
Toute musique est de Kurt Weill.
Les textes sont de BERTOLT BRECHT " l’Opéra de quat’sous " , " Happy end " ," Requiem Berlinois " , " Mahagonny " et des mélodies
de JACQUES DEVAL dans " Marie Galante " : de MAURICE MAGRE, d’ÉRIC KÄSTNER, de FELIX GASBARRA ,
de ROGER FERNAY, de MAXWELL , NDERSON dans " Knickerbocker Holiday " , de IRA GERSCHWIN dans " Lady in the dark " , de PAUL GREEN dans " Johnny Johnson "

Quand le rêve d’une fille de cuisine croise celui d’un marin au long cours…
Quelque part sur la route de l’exil qui mène de Dessau à Hollywood, à mi-chemin exactement de Mandalay et Surabaya, se trouve une île. Youkali est son nom.
Dans la moiteur d’un bar à matelots, les filles attendent : il y a bien longtemps qu’aucun navire n’a mouillé au large de ses côtes. Parmi les tables vides, l ‘Étrangère en soie rouge chante ses amours perdues. Nous embarquerons avec elle pour une croisière imaginaire qui nous conduira des cabarets berlinois d’avant-guerre aux rives de la Seine.

Kurt Weill, humaniste, compositeur, chansonnier, citoyen du monde…
Le compositeur allemand Kurt Weill, complice attitré du Bertolt Brecht de l’Opéra de quat’sous, se déclarait partisan d’une musique sérieuse destinée aux " masses ". Il disait aussi que " la musique doit prendre une part active à la représentation des évènements et ne doit pas se rapporter qu’à l’homme ". En 1933 il dut quitter l’Allemagne aux mains des nazis et s’exiler à New York. Broadway l’accepta.

Nathalie Joly & Jacques Verzier se sont rencontrés sur la création des Rêves de Kafka, puis de Ké voï sous les auspices de Philippe Adrien. Premiers échanges de vocalises. Ils se retrouvent régulièrement sur plusieurs créations : 40 paysages fixes pour piano d’Yvan Blanloeil au Théâtre de la Bastille, La vie Parisienne d’Offenbach avec l’Opéra de Lyon sous la direction d’Alain Françon, Opéra Nostra d’Eric Lareine, où ils jouent ensemble Polly et Peachum.
" J’attends un navire " rassemble cinq comédiens du groupe de recherche théâtrale créé par Philippe Adrien entre 1984 et 1987.

©marchelaroute
Peintures Jacques Verzier ©marchelaroutePatricia Jeanneau ©marchelaroute



Accueil - Atelier Voix - Prochains rendez-vous - Photos des spectacles - Discographie - Audios - Videos - Biographie - Presse - Contact